Bienvenue sur le site de "Ceux qui veulent le Pays pour tous"
Accueil du siteDerniers articles
Brèves
"Ici, Ensemble" N°28, Printemps 2015
mercredi 25 mars

Au sommaire :

-*Editorial : « Présenter ce qu’on veut, ce qu’on pense, non à partir de l’Etat, mais à partir du réel » ;

  • « Soit on m’appelle par mon nom, soit on m’appelle « partisan de la France » ;
  • « Il faut protéger les enfants, et c’est notre affaire à nous adultes » ;
  • « Il faut sauver les enfants » ;
  • « Il y a quelque chose de grave dans le fait d’enlever la nationalité à quelqu’un » ;
  • « Si tu perds ce papier, tu seras comme tes parents » ;
  • « Y a-t-il des alternatives au vote et à la simple abstention ? »
  • « 8 propositions de travail pour une politique de paix dans le pays » ;
  • « La question des réfugiés pose la question de la guerre » .

Le lire, le télécharger ici.

 
mercredi 25 mars 2015
"Ici, Ensemble" N°28, Printemps 2015

Au sommaire :

  • Editorial : « Présenter ce qu’on veut, ce qu’on pense, non à partir de l’Etat, mais à partir du réel » ;
  • « Soit on m’appelle par mon nom, soit on m’appelle « partisan de la France » ;
  • « Il faut protéger les enfants, et c’est notre affaire à nous adultes » ;
  • « Il faut sauver les enfants » ;
  • « Il y a quelque chose de grave dans le fait d’enlever la nationalité à quelqu’un » ;
  • « Si tu perds ce papier, tu seras comme tes parents » ;
  • « Y a-t-il des alternatives au vote et à la simple abstention ? »
  • « 8 propositions de travail pour une politique de paix dans le pays » ;
  • « La question des réfugiés pose la question de la guerre » .

Le lire, le télécharger ici.

 
Articles les plus récents
dimanche 15 mars 2015
Y A-T-IL DES ALTERNATIVES POSSIBLES AU VOTE ET À LA SIMPLE ABSTENTION ?
Rencontre le jeudi 29 Mars, 18h30.
Y A-T-IL DES ALTERNATIVES POSSIBLES AU VOTE ET À LA SIMPLE ABSTENTION ?
Rencontre le jeudi 29 Mars, 18h30.
Pour tenter d’y répondre, nous proposons de développer et débattre les points suivants :
1) Que sont les élections, si ce n’est la forme organisée que propose l’état aux gens afin que ceux-ci le reconnaisse comme le seul lieu politique possible et envisageable ?
Le parlementarisme et le vote servant, en dernier ressort et quelque soit le résultat des scrutins, de légitimation de l’état et de sa politique (par exemple, toutes les guerres de Hollande sont présentées comme légitimes car il a été (...)

lire la suite de l'article
mercredi 11 février 2015
8 propositions de travail pour une politique de paix dans le Pays
Débattons-en le samedi 7 Mars, 16h00 dans les locaux deTO7, 4bis cheminement Cambert (métro Reynerie-LA)
Tout d’abord, le mot « paix », si on l’utilise doit être clarifié, il faut dire ce que l’on entend par ce mot, ce que l’on en attend.
Par « paix », nous entendons la prise en compte de chaque habitant du pays, tel qu’il est, et la primauté du principe un habitant = un habitant, une vie = une vie, sur une quelconque raison d’état nationaliste ou identitaire.
« Paix, » signifie aussi qu’il faut en finir avec le mépris, l’humiliation à l’égard d’une partie de la population du pays, française ou non.
Il est aujourd’hui évident que, pour les gouvernement de Hollande comme auparavant pour ceux de Sarkozy, la (...)

lire la suite de l'article
lundi 12 janvier 2015
« TERRORISME » NE PERMET PAS DE RENDRE COMPTE DE CE QUI S’EST PASSÉ. C’EST D’UNE PROPOSITION, EN ACTE, D’UNE POLITIQUE CRIMINELLE DONT IL FAUT PARLER.
RENCONTRE LE JEUDI 29 JANVIER, 18h30
Des gens, militants d’une politique criminelle, sont passés à l’acte. Il s’agit d’une tuerie de la veine de « Viva la muerte », ce cri que lançaient les milices fascistes pendant la guerre civile espagnole, et qui appelait et autorisait à tuer tous ceux qui se trouvaient sur leur passage et qui n’étaient pas d’accord avec eux.
1) De quelle politique sont-ils porteurs ?
Ce sont des individus porteurs d’une politique de guerre civile, de la dévastation, de la séparation des gens à l’infini, de l’identitaire comme « signe de reconnaissance et de ralliement » , et qui font publiquement, à tous, une (...)

lire la suite de l'article
lundi 8 décembre 2014
CONTRE LA DEMOLITION RASSEMBLEMENT LE SAMEDI 20 DECEMBRE A 10H30 Place du Capitole
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR MOUDENC, MAIRE DE TOULOUSE
Nous sommes un groupe d’habitants de la Reynerie, tous différents, locataires, propriétaires, de différents immeubles...
Nous nous sommes regroupés en un collectif sous le nom « Nous ne sommes pas de la poussière ».
La raison de notre rassemblement est la lutte contre ces démolitions intempestives et ces gaspillages insensés alors que nous sommes en pleine crise ou en pleine mutation.
Dans votre journal d’information intitulé « GPV INFO QUARTIER », de novembre 2014, vous dites que le Grand Projet de Ville est une de vos priorités et que vous souhaitez le prendre en charge personnellement sans le confier (...)

lire la suite de l'article
dimanche 9 novembre 2014
Pays pour tous ou politique identitaire ?
RENCONTRE LE JEUDI 27 NOVEMBRE, à 18h30
Pays pour tous ou politique identitaire ? Quel Pays voulons-nous ?
Se prononcer là-dessus est devenu essentiel. Pourquoi ?
Nous avançons la thèse suivante : si nous ne savons pas développer une véritable puissance des gens autour du principe que le pays doit être pour tous ceux qui y vivent, et que toute personne doit être reconnue et respectée, alors des politiques de tensions, pouvant aller jusqu’à des tentatives de guerres civiles, vont se développer et structurer de nombreux habitants du pays. C’est ce que certains tentent déjà de mettre en place autour de politiques de séparation des (...)

lire la suite de l'article